Le Journal : Le réseau sourds santé Bourgogne a trouvé de l’écho

Quelques mois après son lancement le réseau sourds santé répond déjà à un vrai besoin. Le réseau sourds santé Bourgogne a trouvé de l’écho.

Via le site internet du réseau (www.rssb.fr) les patients sourds peuvent demander un rendez-vous en langue des signes via webcam et avoir accès à de l’information médicale.

Le réseau permet aux sourds de Bourgogne de revenir vers une médecine de proximité. Des consultations vont aussi se tenir à l’hôpital de Chalon.

Deux ordinateurs, deux webcams. D’un côté, une personne sourde ayant besoin d’une consultation médicale, de l’autre une interlocutrice parlant la langue des signes. Face à la caméra, le besoin médical est exposé par le patient sourd, de l’autre, l’intermédiatrice se charge de prendre un rendez-vous et de prévenir une interprète qui assistera à la consultation chez le praticien. Le système n’est pas très compliqué, il a pourtant changé la vie de nombreuses personnes sourdes.

Lancé en octobre dernier, le réseau sourds santé en Bourgogne est déjà un succès. À ce jour, le service a reçu 458 appels pour des visioconférences en langue des signes. Au total, ce sont 94 patients qui ont eu recours à ce dispositif. Ils ont été redirigés vers 44 professionnels de santé. Les appels sont d’ailleurs arrivés de bien plus loin que des seuls départements de Côte-d’Or et de Saône-et-Loire où est expérimenté le réseau. « Grâce à internet, je ne crois pas que beaucoup de sourds de la région ignorent encore notre existence », se félicite le docteur Milesi, médecin généraliste, à l’origine du réseau.

Plus qu’une simplification des démarches, le réseau sourds santé a déjà rempli son objectif principal : ramener vers les soins un public qui avait souvent renoncé à consulter. « Grâce au réseau, des patients sourds ont pu prendre des rendez-vous pour des petits soins comme une visite chez le podologue ou des soins infirmiers. Ce sont des gens qui, avant, ne consultaient qu’en cas d’urgence. Aujourd’hui, ils ont de nouveau accès à la médecine du quotidien, celle de la prévention et de la proximité », se réjouit celui qui est à ce jour l’unique médecin de Bourgogne à « signer » couramment.

Les médecins de Bourgogne jouent le jeu

Chez ses collègues en blouses blanches, le principe du réseau a aussi très vite été adopté. Aucun médecin n’a, à ce jour, refusé la prise de rendez-vous via le réseau et aucun n’a non plus refusé la présence d’un interprète à ses côtés pendant la consultation. « Bien sûr certains ont été un peu déroutés au début, mais tous ont compris l’intérêt de notre dispositif », assure le docteur Milesi. Les premières conventions signées par ses confrères commencent d’ailleurs déjà à revenir. Beaucoup de professionnels (dont SOS médecin) ont ainsi assuré noir sur blanc de leur soutien à ce jeune réseau sourds santé Bourgogne. Désormais, le réseau souhaite investir les hôpitaux, Des permanences se mettent en place au centre hospitalier de Chalon. L’objectif reste le même : faire que toutes les douleurs soient entendues par des professionnels compétents.